LPR / Shlomo Sand, intellectuel critique

La critique du sionisme et du « roman national » israélien par Shlomo Sand est d’une lecture salutaire, en Israël comme ailleurs. Avec une limite : sa méthode historique s’arrête au seuil d’une analyse de classe. L’auteur nous en livre lui-même la raison : son expérience militante décevante dans un groupe gauchiste l’a dépris du marxisme et incité à remplacer le « romantisme révolutionnaire » par « l’histoire sociale ». LIRE LA SUITE

This entry was posted in General. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *