L’école est finie !

INSTITUTEUR, INSTITUTRICE, tu es l’aveugle dans le sanctuaire.

Cesse donc de produire l’INSUPPORTABLE !

Comment peux-tu te couper de la critique envers un monde construit sur la seule valeur MARCHANDE et non pas sur la seule valeur HUMAINE.

Toi, qui t’estimes le DÉFENSEUR et le DÉTENTEUR de la CULTURE, comment en tolères-tu la réification !

Qui sers-tu ? Qui es-tu ? Tu te dis avoir le cœur à gauche et tu as la tête à droite. Tu es une girouette. La GAUCHE et la DROITE possèdent les mêmes valets et ne font qu’un seul MAÎTRE. Ces valets sont les médecins flics de tes écoles, les psychologues flics, enfin tous les SPÉCIALISTES dont tu noircis la liste maintenant. Hier, tu revendiquais ta VOCATION d’INSTITUTEUR comme le CURÉ revendiquait celle de servir son dieu. Aujourd’hui tu t’écrases devant la BÊTISE ORGANISÉE. Tu ne veux pas de HIÉRARCHIE mais tu acceptes les contrôles et les notes de tes inspecteurs.

TA culture MODERNISTE se pavane grâce aux MÉDIAS ; publicistes, journalistes véreux des actualités TRUQUÉES qui font l’HISTOIRE de DEMAIN et que tu colporteras aux enfants de tes laboratoires.

Culture ARBITRAIRE, culture TOTALITAIRE ; elle s’évertue à faire de l’enfant un adulte prématuré, sondé, éprouvé, une pauvre chose à son image ; un débile PROFOND et PERVERS ! Un pauvre attardé du PROGRÈS. Une victime comblée par les jeux « innocents » des MINITEL et autres avatars télé-visuels. Un cancre BRANCHÉ à qui on apprend à GÉRER un budget (celui de sa survie à venir) à qui on apprend le charabia des cotations boursières comme cela il se sentira en terrain familier d’ici quelques années sans pour autant prendre la place des spécialistes de la fumisterie. Le machiavélisme marchand n’économise pas ses moyens pour les futurs consommateurs de la non-vie.

Tout ceci pourrait prêter à sourire si nous étions des Martiens. Hélas, nous ne sommes que de pauvres bêtes sans esprit et nous subissons l’ABSURDE de cette planète sans sourciller !

Cette nouvelle LOGIQUE, cette lèpre moderniste, tu l’admets dans tes ÉCOLES, tu la propages sur tes propres enfants ! L’INFORMATIQUE, qui au fond pourrait être un simple outil pratique pour classer toutes les vieilles inepties de ce monde, s’insurge comme le GRAND MANITOU CULTUREL ! Il a la grosse tête !

INSTITUTEUR, INSTITUTRICE, ne vois-tu pas l’URGENCE qu’il y a à STOPPER ce DÉLIRE qui coûte si cher à l’humanité !

SACHE BIEN que si tu ne bouges pas, le PEUPLE lui s’ébranle ; parents, enfants, étudiants, (sauf ceux de l’UNEF-ID vendus à LANG !) les chômeurs, les travailleurs CONSCIENTS dont tu te DÉSOLIDARISES, tout ce monde soumis hier aux lois de l’abject, TOUT CE MONDE, exigera de toi un choix, être avec lui ou contre lui.

Les enfants sont cruels et c’est leur seule qualité dans ce monde de teigneux. Apprends à regarder en profondeur leurs dessins et tu connaîtras leurs désirs. Mais déjà après la maternelle, ils sont récupérés par le bourrage de crâne des pseudo CRÉATIFS !

INSTITUTEUR, INSTITUTRICE, RÉVEILLE-TOI ! LIBÉRONS ENSEMBLE LES ENFANTS DE CE CARCAN ! AFFRANCHIS-TOI ! NE LAISSE PAS LA FRAÎCHEUR POURRIR SOUS LA BÊTISE !

les prés verts
les prés hauts et verts

NOTE :
Le texte « L’école est finie » a été diffusé sous forme de tract au début des années 1980. Il  était illustré d’une photo d’enfants lisant
La Cote Desfossés devant les colonnes de la Bourse à Paris  (ce quotidien d’informations boursières emblématique du monde financier français a longtemps été la lecture obligée des bourgeois et des spéculateurs ; il a fusionné en 1992 avec La Tribune)
.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *