ARTICLE / Califat et barbarie (première partie)

ddt21La naissance d’un État n’est ni fréquente, ni attendrissante. Et le prématuré, le proto-État, bien que très fragile, est déjà nuisible. Avec l’actuelle restructuration du Proche-Orient, nous assistons à la constitution de nouvelles entités, les plus connues étant l’État islamique (EI) et le Rojava (Kurdistan occidental). Celui-ci, parangon de démocratie et de féminisme, serait un rempart contre la barbarie du premier. Car l’État islamique est un monstre, les images le prouvent. Tout le prouve. Il faudrait d’ailleurs le nommer Daech car il ne mériterait pas le « noble » qualificatif d’État et n’aurait « rien à voir » avec l’islam. L’explication devrait suffire. Elle n’est pourtant pas suffisante pour comprendre pourquoi et comment, depuis des mois, huit à dix millions de personnes vivent dans un territoire en guerre contre le reste de la planète. Les jours du Califat sont sans doute comptés, mais la question, elle, demeurera : Pourquoi ça marche ? LIRE LA SUITE ICI

Note : cet article de Tristan Leoni était en cours d’écriture lorsque ont eu lieu les attaques du 13 novembre 2015 à Paris. Il n’est donc pas une prise de position de DDT21 sur ces événements. Mais il pourrait l’être.

This entry was posted in General. Bookmark the permalink.

2 Responses to ARTICLE / Califat et barbarie (première partie)

Comments are closed.